* *

Texte à méditer :  

Mieux vaut flotter sans grâce que couler en beauté…

   Bernard Moitessier

* *
Exclusif Bateaubois

Le DVD de bateaubois.


Près de 240
plans gratuits,

des logiciels,
des utilitaires,
des docs..
Pour vous le procurer :




SUIVEZ CE LIEN




Présentation

Fermer Architectes et Designers

Fermer Bannières

Fermer Editoriaux

Fermer Litterature

Fermer Nos lecteurs construisent

Fermer Règlementation

Articles techniques

Fermer Designs Français

Fermer Designs maison

Fermer Dictionnaires

Fermer Pratique

Fermer Techniques de construction

Historique Gazette


+ Année 2016
+ Année 2015
+ Année 2012
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
+ Année 2006
+ Année 2005
 

Bienvenue sur le nouveau bateaubois

logonew.png

Merci de noter que le site et le forum sont indépendants - Vous devez donc ouvrir un compte sur le forum si vous souhaitez y accéder.

Fermer

Maquettes de bateaux
yakutiaflag.jpgCes bateaux qui venaient du froid (8)

Ces bateaux qui venaient du froid (8)


Il y a froid et froid; Le plan que nous allons étudier ensemble vient d'un des endroits les plus froids de la planète. Lors de nos petites excursions sur la toile à la recherche de plans originaux et gratuits, nous avions déjà navigué par la Pologne et l'Ukraine (et rassurez vous, nous y reviendrons bientôt, tant il y a de plans passionnants à explorer..), mais cette fois-ci.. cap à l'Est, puis cap au Nord.. nous allons en Yakoutie.. Un nouvel eldorado du bateau bois ?

La Yakoutie, maintenant "République de Sakha" en quelques mots :



C'est la plus grande république de la Fédération de Russie.
Elle se situe au Nord-est de la sibérie.
La République Sakha (Yakoutie) occupe une grande partie du Nord-Est du continent asiatique.
Elle s'étend sur 2 000 kilomètres du nord au sud et sur 2 500 kilomètres de l'est à l'ouest.
Sa surface de 3 103 200 kilomètres carrés formant 1/5 du territoire de la Russie.
La population est de 1 050 000 habitants.
Les îles arctiques Novosibirskie (nouvelle Sibérie) et quelques autres font partie du territoire de la République Sakha (Yakoutie).
40 pour cent de son territoire se trouve au-dessus du cercle polaire arctique.
Il y a trois fuseaux horaires - six, sept et huit heures en avance de Moscou.
La capitale de la République - Yakoutsk
250 000 habitant- est à 6875 kilomètres de Moscou et 1814 kilomètres de Vladivostok.



Et sous ces latitudes glaciales, étrangement, sur les bord de la Lena, non loin du fameux lac Baïkal, une poignée de passionnés dessine des voiliers, les construit, et les fait naviguer à la (courte) belle saison. Nous avons recensé pas loin d'une dizaine de plans publiés par ces architectes du froid, et allons vous les présenter au cours des mois qui viennent.

Celui qui nous intéresse aujourd'hui porte le joli nom de "Carassin 500" (Le carassin est un petit poisson de la famille des cyprins, apparenté à la carpe, présent dans tous les lacs d'Europe et d'Asie Mineure)


Fait à noter, comme tous les plans venant de l'est, celui-ci est particulièrement détaillé, et, si les indications sont inscrites en Russe, ces plans sont si clairs qu'il est difficile de ne pas les comprendre d'un seul coup d'oeil, de plus, les 32 planches de celui-ci devraient encore simplifier grandement leur entendement (quand on les compare aux 4 ou 5 planches d'un plan Bolger par exemple, on ne peut que se féliciter de la prolixité des auteurs..)

"Carassin 500"

Écoutons son architecte :


"
Le projet était de créer un bateau très léger et compact afin de pouvoir le transporter sur une remorque, qui pourrait en même temps accueillir dans un confort relatif trois à quatre personnes, que l’on puisse construire dans son garage en un temps assez court et pour un budget minimal. On pourrait aussi limiter les couchettes à trois pour accueillir une kitchenette et ainsi le rendre plus confortable."

Les caractéristiques retenues sont donc les suivantes pour cet intéressant petit bateau :





Longueur maxima

5 m

Largeur maximum

2,2 m

Longueur à la flottaison

4,8 m

Largeur à la flottaison

1,78 m

Tirant d'eau minimum

0,28 m

Tirant d'eau maximum

1,28 m

Déplacement

1080 Kg

Poids du bateau

550 Kg

Surface mouillées à la flottaison

6,73 m2

Masse du ballast

200 Kg

Surface de la voilure

15,1 m2

Grand'voile - 9,3 m2

Génois - 5,8 m2

Modélisation 3d de "Carassin 500"

"Les lignes en coin du bateau ont été étudiées pour laisser un maximum de place à l’équipage en offrant un cockpit de grandes dimensions.
Le bateau a été conçu pour proposer des volumes destinés à recevoir de la mousse d’insubmersibilité, entre le premier et le second couple ainsi que sous le cockpit entre le tableau arrière et le sixième couple.
"



Deux méthodes de construction sont proposées, la première consiste à réaliser les couples et les bordés dans du contreplaqué de 12 mm, la seconde est de réaliser les couples à l'aide de lattes de pin de 25 mm et d'effectuer le placage des bordés à l'aide de CP de 6mm. La première est plus coûteuse, mais plus simple, la seconde diminuera considérablement la facture de CP, mais entraînera un surcroît non négligeable de travail.


Les étapes des travaux :


L'assemblage du bateau est réalisé en commençant par le fond et par la quille.

1. On fabriquera en premier lieu les couples, puis le puits de dérive, et de l'intérieur on le recouvrira d'une couche stratifiée de résine époxy.

2. On préparera ensuite le chantier, composé de deux poutres parallèles de 5 mètres et de section 40x100 dont on vérifiera scrupuleusement l'horizontalité et le parallélisme à l'aide d'un niveau. On en profitera pour lui fixer des lattes aux emplacements des futurs couples qui serviront de repères par la suite tout en rigidifiant l'ensemble.. Puis on le positionnera en hauteur sur de solides tréteaux et on le recalera afin de rester scrupuleusement horizontal (voir photos)


Préparation du chantier

3. On positionnera en priorité le couple G (voir "couples.gif" pour identifier les couples - pensez à vous munir d'une table "cyrillique-romain"), on vérifiera sa verticalité et les orthogonalité de l'axe du couple avec le chantier. On placera ensuite tous les autres couples en se servant de celui-ci comme référence. Après l'installation des couples on revérifiera une fois encore les alignements.


Le chantier en place avec les couples montés.

4. On posera ensuite la quille, en la collant et la vissant à l'aide de vis inoxydables, sans oublier d'y découper au préalable la fente adéquate pour le puits de dérive (voir les plans). On positionnera ensuite toutes les lattes de renfort en encochant à l'endroit ad hoc (soit, plus simplement on aura déjà prédécoupé les encoches adéquates sur les couples avant de les positionner..). Enfin, on vissera avec précaution le puits de dérive que nous aurons fabriqué au préalable (voir 1) à l'aide de vis inoxydables et de colle et l'on stratifiera l'ensemble sur place. On prendra un soi tout particulier à éviter toute coulure de colle ou d'époxy à l'intérieur du puits et on essuiera le cas échéant toute coulure avant qu'elle puisse sécher. On procédera ensuite au rabotage des lattes afin de les préparer à recevoir les bordés.


Positionnement de la quille

5. On procédera ensuite à la pose des bordés en partant du pavois. On assemblera les feuilles à l'aide de vis inoxydables de 3-5 mm et de colle époxy à laquelle on aura mélangé des microballons ou de la farine de bois pour lisser les inégalités. Une fois tous les bordés posés, on procèdera à un masticage, au rabotage des têtes de vis qui dépasseraient.



Montage des bordés.

6. Une fois la coque assemblée, on la recouvrira de 3 couches de résine époxy dans lesquelles on aura disposé une couche de tissu de verre qui constituera l'élément étanchéificateur et rigidificateur de la coque, puis on poncera soigneusement le tout jusqu'à obtention d'une surface rigoureusement lisse.. On pourra se servir du restant de résine agrémenté de farine de bois ou de microballons afin de constituer un mastic de finition. Il est alors sage de procéder à la peinture de la coque avant de procéder à son retournement. On prendra soin d'appliquer un apprêt soigneusement poncé à l'eau et éventuellement rectifié au mastic de finition avant de peindre la coque.


Bordés en place et poncés.

7. On procédera ensuite au retournement de la coque afin d'assembler le pont et le cockpit, qui seront eux aussi tant que faire se peut recouverts d'une couche de tissu époxy. On pourra fabriquer un ber pour stocker la coque peinte sans risque d'abîmer la peinture.

8. On assemblera donc dans l'ordre les aménagements intérieurs, le cockpit, le rouf et le pont. On prendra soin de peindre tous les ménagements intérieurs AVANT de refermer par dessus afin de se faciliter la tâche.. Pour ce qui est du pont et du cockpit, on peut envisager de prendre un contreplaqué un peu mieux échantillonné pour les zones de passage.. On n'oubliera pas de doubler systématiquement toutes les zones supportant l'accastillage.

9. Construction de la dérive et du safran:



Dérive et safran



Positionnement de la dérive

Section de la dérive


La dérive pourra être construite sous la forme d'une structure creuse soudée en inox de 2 mm que l'on remplira de plomb sur 1/3 de sa longueur.
On pourra aussi la réaliser à l'aide d'une tôle de 12 en prenant soin de raboter les bords d'attaque et de fuite afin de préserver l'hydrodynamique.
Une alternative consistera à la réaliser en laminant deux feuilles de bois de 9mm dans lesquelles on réservera un emplacement pour une charge de plomb et que l'on recouvrira d'une protection de tissu et de résine époxy.

Le safran sera, lui réalisé en bois de 25 mm copieusement enduit d'époxy puis poncé et peint.


Le lest restant sera disposé autour du puits de dérive et solidement fixé puis englué dans une bonne dose de résine pour le maintenir définitivement en place.

Les explications sur la fabrication de ce charmant petit dériveur intégral sont succinctes, certes, mais les plans sont très complets et à la portée d'un constructeur un peu expérimenté.

Carassin navigue déjà sur le Baïkal depuis plusieurs années comme en attestent ces photos (on sent la qualité de pellicule soviétique.. désolé..):


Notez la voiture et la remorque, toutes soviétiques..


Carassin à terre au pied des falaises du Baïkal.


Carassin à l'eau


Vue de face.


Et voilà l'équipage..

Dans de prochains articles, notre globe-trotter vous présentera de nouvelles réalisations de cette étonnante équipe de Iakoutes, qui ne manque pas d'imagination et dont les plans couvrent une large gamme de tailles allant de 4 à 8 mètres, dont un nouveau classe T800 dont l'intérêt pour nos réglementations Européennes est évident et qui se pose en concurrent direct du Kavalier 800 vu plus tôt.


D'ici là, je vous souhaite de bonnes navigations.


Cordialement.


Tanyu.



Date de création : 01/11/2005 @ 13:40
Dernière modification : 01/11/2005 @ 14:03
Catégorie :
Page lue 6260 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article


Réaction n°7 

par HernniTeixeira le 18/06/2009 @ 12:36

Je suis en train de construire cette bateux e je recherche  plus d`information, sur le epaissure du CP de la coque.etc

Réaction n°6 

par Pedro le 03/03/2009 @ 17:45

Soy brasileño traducir en google disculpas por errores. ¿Cuál es la longitud total del mástil?
¿Cuál es el modelo del mástil?
Espesura La madera del casco?
Usted me puede enviar datos a la dirección de correo electrónico pedroreck@terra.com.br
el mástil se retiravel? si es así ¿cómo? ya que entra en el casco?
¿No entiendo cómo es el camino que sube?

Réaction n°5 

par aichet le 20/05/2008 @ 02:32

j'essaye de faire des recherches sur la fabrication d'un bateau je n'arrive pas a lire les plans surtout des membrures  faute de livre disponible chez nous et sur l'utilisation de epoxy quels sont les demarches a suivre tous le de la fabrication collage l'utilisation de resine sur le bois si elle est efficace je sais que sur le cp elle l'est voila j'ai fait des etudes de medecine mais c'est mon reve  je vous remercie

Réaction n°4 

par Ricket le 17/05/2007 @ 12:51

Salut à tous, je vous félicite pour ce magnifique bateau, ça me donne bien des idées et des envies.

De plus la réalisation à l'air relativement simple, beaucoup de patience et de dextérité devraient sufire.

Merci pour ce moment de bonheur.

Vincent


Réaction n°3 

par alain le 23/08/2006 @ 22:23

hello moi je suis architecte non naval, mais habitué aux réalisations en bois. Justement je cherchais un bateau simple à réaliser dans mon garage et je trouve cet exemple assez genial!
DébutPrécédent [ 1 2 ] SuivantFin
Lectures
conseillées
Connexion...
 Liste des membres Membres : 7287

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 9

Total visites Total visites: 2303486  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 404

Le 25/07/2012 @ 14:18


Webmaster - Infos

Ip : 54.198.165.74

Traduction

Traduisez
Bateaubois
dans la langue
de votre choix

Translate
Woodentboat
in whatever language
you want to.

Recherche



Rings
Bateaubois.com est membre des rings :


Boat Design Net



Wooden Boat Ring






Référencement gratuit

Cartes Postales
Pensons à fêter les
Davy

Envoyer une carte

^ Haut ^