Pourquoi construire ?

Et si je construisais moi-même mon bateau ?

Très bonne idée, que je vous conseille de suivre évidemment ! Mais avant de se lancer il faut être au courant de plusieurs choses.

Je fais commencer par énumérer les raisons pour lesquelles il NE FAUT PAS construire son propre bateau.

  • pour économiser de l’argent ? Oui et non, on trouve en occasion plein de bateaux (souvent en plastique, d’accord…) pour des sommes parfois ridicules. Les matériaux de qualité finissent par coûter cher, et quand à la fin de la construction il faut acheter peinture, accastillage, voiles, c’est la douche froide. Il ne faut pas espérer non plus faire une grosse plus-value à la revente, la mention « construction amateure » a plutôt tendance à faire baisser les prix.
  • pour une meilleure qualité ? À moins d’être du métier, il va être très chronophage d’atteindre la perfection rêvée.
  • parce que je dispose de plein de temps libre ? C’est une chance, car on sous-estime le temps nécessaire à chaque tâche. Et tous les moments passés à l’atelier ne sont pas partagés avec la famille ou avec les amis. Si ce n’est pas un problème sur quelques mois, ça peut le devenir quand la construction s’étale sur plusieurs années. Un petit voile-aviron de 4-5m peut facilement prendre 400 à 500 heures de travail avant sa mise à l’eau, et la construction s’étaler sur deux ans. Pour une plus grosse unité, cela peut s’éterniser jusqu’à la lassitude, voire l’abandon du projet.
  • La conséquence de cette durée de chantier est qu’on ne navigue pas pendant tout ce temps. Si on veut vite profiter de bonnes navigation, encore une fois c’est l’achat d’un bateau qui convient le mieux.

Bon, après ça que reste-t-il comme arguments POUR la construction amateure ?

  • s’il y a moyen d’acheter un bateau d’occasion moins cher qu’une construction neuve, encore faut-il que le modèle qui nous intéresse soit produit. C’est facile pour un voilier de croisière de série, mais pour des unités plus originales le choix est moins large et plus onéreux. Dans le cas des petits canots ou des voile-aviron par exemple, ce sont souvent des petits chantiers qui les proposent, et le coût de la main d’œuvre étant ce qu’il est, même une petite unité peut s’avérer onéreuse. La construction d’une petite embarcation s’avère alors intéressante, avec en plus la possibilité d’étaler les dépenses sur la durée de construction.
  • on n’atteindra peut-être le vernis parfait, mais on sera sûr de n’avoir pas de vice de fabrication caché parce qu’on l’aura fait nous même  !
  • le temps passé à l’atelier, c’est du bonheur, coupé de l’agitation du monde extérieur, absorbé dans le geste, occupé à créer enfin quelque chose de ses mains. Car dans notre société de consommation effrénée, où acheter des produits standardisés est tellement facile et encouragé, que nous reste-t-il à montrer à la fin de la journée ? Beaucoup de constructeurs amateurs n’ont à la base aucune compétence particulière, certains commencent même avec deux mains gauches. Tout est à apprendre, à comprendre. Apprendre le bois et ses caractéristiques,  apprendre la manipulation et l’entretien des outils, apprendre les subtilités de tel ou tel gréement. Apprécier la finesse d’un copeau, apprécier l’odeur de la sciure ou du vernis. Et à la fin du chantier, profiter de l’émotion de la première mise à l’eau, profiter du bruit de l’eau qui court le long du bordé, profiter de SON bateau.

 

Construisez votre bateau parce que vous en avez envie, ce n’est pas un acte raisonnable ou économique, c’est une passion. À vous de ne pas vous embarquer non plus dans un projet pharaonesque, commencez par un projet simple où vous êtes sûr d’aller au bout. Rien ne vous empêche de penser déjà à la prochaine construction…

Et en cas de questions techniques ou de doutes existentielles, n’oubliez pas que le forum bateaux-bois.com est là pour vous soutenir !

 

1 Trackback / Pingback

  1. Pourquoi restaurer ? – Bateaux-Bois.com

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*